LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE CHEZ LES BÉBÉS.

Bébé grandit et s’intéresse à la nourriture qu’on lui propose, il va maintenant découvrir de nouveaux aliments. La diversification alimentaire va au-delà du simple éveil du goût, elle doit se faire petit à petit.

Qu’est ce que la diversification alimentaire ? A partir de quel âge faut-il diversifier l’alimentation de bébé ? Comment s’y prendre ?  

Qu’est-ce que la diversification alimentaire ?

C’est l’introduction de toute autre nourriture que le lait dans l’alimentation de votre bébé.Elle consiste à introduire progressivement d’autres aliments (céréales, fruits, légumes, viandes, etc.).Cette phase de diversification, durera jusqu’à l’âge d’un an.

A partir de quel âge faut-il diversifier l’alimentation de bébé ?

Elle n’intervient jamais avant 4 mois. Les recommandations actuelles préconisent entre 4 et 6 mois. En effet, c’est à partir de 4 mois révolus que les fonctions gastro-intestinales et rénales des bébés sont en mesure de traiter des aliments différents du lait artificiel ou maternel. De plus, le lait ne suffit plus pour couvrir les besoins nutritionnels de bébé.

Par quels aliments commencer ?

On commence par les légumes en petites quantités dans le biberon ou à la cuillère et les fruits en augmentant progressivement les quantités. Ensuite, on introduit les protéines : la viande, le poisson, les œufs.

Mais, la diversification ne doit être trop précoce non plus, car elle risque de faire diminuer la quantité de lait de l’alimentation. Or, sans le lait maternel ou infantile, il existe un risque de carences.

En effet, sans lait il est impossible de couvrir les besoins en calcium, en fer et en acides gras essentiels. Une diversification réussie passe donc aussi par la consommation minimum de 500 ml de lait par jour jusqu’à l’âge de 1 an.

Zoom sur les différentes catégories d’aliments pour une bonne diversification

Lait et produits laitiers

Le lait doit rester la base de l’alimentation de votre enfant. Afin de satisfaire ses besoins nutritionnels, il est important qu’il boive au moins 500 ml de lait (maternel si l’enfant est allaité, ou infantile s’il est nourri au biberon).

Légumes

Choisissez des légumes tendres qui seront bien tolérés par l’estomac de votre bébé : haricots verts, épinards, courgettes sans pépin et sans peau, blancs de poireaux, carottes, aubergines, potiron, etc.

Fruits

Une fois par jour, en guise de collation et en complément d’un biberon ou d’une tétée, vous pouvez proposer à votre enfant une compote de fruits. Au début, veillez à introduire toutes les classes d’aliments, sous forme mixée. Puis, faites évoluer la texture des aliments moulinés, écrasés, petits morceaux, etc….



Share via