Rechercher un article
Catégories
Contactez-nous
Hôpital Mère Enfant
Bingerville,
BP 722 Bingerville
info@hme.ci
  Contactez-nous
04 Apr,2022

L’ENDOMETRIOSE : MANIFESTATION ET POSSIBILITES THERAPEUTIQUES

Qu’est-ce que l’endométriose?

L’endomètre est la muqueuse qui tapisse l’intérieur de la cavité utérine. Normalement, le tissu endométrial se trouve uniquement au niveau de l’utérus. L’endomètre réagit à l’action des hormones de la femme, aboutissant à l’émission des règles ou menstruations.

L’endométriose est la présence de tissu endométrial en dehors de la cavité utérine. Ces ilots d’endomètre, à distance de la cavité utérine, réagissent aux sollicitations hormonales de la femme: ils sont le siège d’une réaction inflammatoire.

Existe-il plusieurs entités d’endométriose?

Oui. Il en existe 2 grands groupes:

  • La présence de tissu endométrial dans le muscle de l’utérus c’est-à-dire dans la paroi utérine: c’est l’endométriose interne ou adénomyose. Sa survenue pourrait s’expliquer par les curetages, les révisions utérines après l’accouchement, les césariennes… En fait, toute manœuvre dans la cavité utérine expose à un risque de transporter du tissu endométrial vers le muscle utérin.
  • Les autres locations de l’endométriose sont appelées endométriose externe. Le col de l’utérus, le vagin et tous les organes de l’abdomen peuvent être atteints (trompes, ovaires, vessie, petit intestin, gros intestin, rectum, et même le diaphragme). Le mécanisme de survenue de l’endométriose externe n’est pas totalement élucidé : c’est une maladie chronique mystérieuse.

Comment se manifeste cette maladie?

L’adénomyose se manifeste par 2 signes essentiellement : la douleur pelvienne chronique surtout pendant les règles appelées dysménorrhées et les saignements. Les saignements se traduisent par des règles anormalement abondantes obligeant la femme à doubler ou à tripler le nombre de protections journalières qu’elle avait l’habitude d’utiliser. Parfois la femme peut saigner en dehors des règles; elle a l’impression de saigner durant tout le cycle.

Les signes de l’endométriose externe varient selon l’organe atteint. Toutefois, la douleur reste toujours présente :

  • atteinte des organes du pelvis ou bas ventre (trompes, ovaires, vessie, rectum) : douleur pelvienne associées à des signes spécifiques à l’organe concerné
  • atteinte des intestins : douleur abdominale et troubles dyspeptiques (nausées, vomissements…)
  • atteinte du diaphragme : douleur thoracique et difficultés respiratoires

Tous ces signes ont un caractère cyclique s’exacerbant durant les règles.

L’adénomyose et l’endométriose externe ont pour point commun l’infertilité. En effet, une femme sur cinq (20%) consultant pour désir de maternité, présente une endométriose.

Que faire devant ces signes?

Il faut consulter son gynécologue en sachant que le diagnostic est difficile. Car les douleurs pelviennes et les règles anormalement abondantes ne sont pas spécifiques à l’endométriose. En plus de l’examen clinique classique, le médecin va s’aider de l’échographie endovaginale, d’examens radiologiques (Hystérosalpingographie, IRM) et de l’hystéroscopie (examen de la cavité utérine à l’aide d’une caméra) pour asseoir son diagnostic.

Quelles sont les possibilités thérapeutiques de l’endométriose?

La prise en charge de l’endométriose doit se faire par une équipe multidisciplinaire incluant les spécialistes des organes concernés, un spécialiste du traitement de la douleur, un psychologue et un gynécologue et ou un spécialiste de l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP). Le traitement est d’abord médical. Les médicaments marchent très bien quand le diagnostic est bien posé et que la patiente est prise en charge par une équipe multidisciplinaire entrainée. La chirurgie n’est envisagée que dans les cas d’endométriose sévère avec présence d’une tumeur endométriale (endométriome) volumineuse pouvant atteindre les ovaires, les trompes etc. La sévérité est aussi jugée par l’étendue des lésions. L’atteinte du diaphragme peut aboutir à la perforation de celui-ci entrainant la présence d’air dans les poumons. Ainsi, les chirurgiens thoraciques de l’équipe multidisciplinaire, arrivent à traiter ces patientes par la pose de prothèses pour colmater les brèches diaphragmatiques.

Dans tous les cas, la survenue d’une grossesse contribue à l’évolution favorable de la maladie endométriosique. L’absence de règles pendant la grossesse aide à la réduction voire l’extinction de certains ilots de tissu endométrial hors de la cavité utérine.

 

Par Pr. Arthur Didier KOUAME

Chef de Service Gynécologie-Obstétrique

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville

Rechercher un article
Catégories
Contactez-nous
Hôpital Mère Enfant
Bingerville,
BP 722 Bingerville
info@hme.ci
  Contactez-nous